Comment choisir son vélo

Pour les personnes à mobilité réduite dont les personnes en situation de handicap ou en convalescence,

le vélo est le moyen de retrouver de l’autonomie, de l’accessibilité et de l’indépendance.

personnes ayant un handicap ou une restriction physique. Bien choisir son vélo adapté ?

Bon nombre d’entre nous font face à un problème de santé qui nous limitent, temporairement ou non, dans notre mobilité (accident, handicap, vieillesse, etc.). On a vite tendance à mettre de côté le vélo dans ces cas-là. Or, le vélo est bon pour la santé, donne le moral et permet de conserver son indépendance dans ses déplacements. Petit tour d’horizon des vélos adaptés.

Différents modèles Il existe en effet des vélos de toutes sortes, adaptés aux besoins et aux usages de chacun.e.

Vélo à enjambement bas Le fait de devoir passer la jambe au-dessus du cadre d’un vélo peut s’avérer très compliqué quand on souffre de douleurs articulaires, quand on a une prothèse de hanche, etc. Ce pourquoi certaines marques de vélos proposent des vélos hollandais adaptés à « enjambement très bas ». Le cadre du vélo est donc adapté à votre amplitude de mouvement.

Tandem Le tandem est parfaitement adapté pour la pratique du vélo à deux en toute sécurité. Le tandem est composé de 2 places assises, une à l’avant et l’autre à l’arrière. Le réglage de la hauteur des selles est un élément important dans la pratique du vélo à deux.

Une adaptation un peu moins connue est le tandem side-by-side sur lequel les deux passagers sont installés côte-à-côte. Cette configuration est plus sécurisante.

Vélo adapté à un fauteuil roulant Les vélos pour fauteuil, sont utilisés pour pouvoir transporter quelqu’un qui est en fauteuil roulant. Ces vélos disposent d’une assise à l’avant ou auxquels le fauteuil roulant est raccordé à l’avant, par le biais d’un plateau.

Il existe différentes solutions permettant d’associer un vélo adapté à un fauteuil roulant :

Vélo pousseur : un vélo pousseur qui s’accroche à l’arrière de la plupart des fauteuils roulants. Pour ce système, le fauteuil roulant doit être équipé d’un levier de frein au niveau des poignées à pousser. Triporteur avec plateau avant et rampe : pour accéder à la plateforme du triporteur, il suffit de déplier les rampes pour monter le fauteuil roulant. Il est équipé de trois freins pour la sécurité. En option, l’assistance électrique permet de monter facilement les côtes. Tricycle Le tricycle classique est un cycle avec deux roues à l’arrière et une seule à l’avant, avec la selle positionnée au-dessus du pédalier rabaissé. Une variante du tricycle dispose aussi d’un cadre rabaissé donnant davantage d’espace pour l’enjamber et une assise plus facile.

Vélo pousseur Avec le vélo-pousseur, un accompagnateur fait du vélo avec une ou deux personnes qui s’assoient côte à côte à l’avant dans un cockpit. Le conducteur est assis derrière ce cockpit et a ainsi un aperçu de la route, mais aussi des passagers. Il est également connu sous le nom de vélotaxi ou de vélo tuk-tuk, un véhicule de transport léger, utilisé dans de nombreux pays du monde, notamment en Thaïlande, et qui remplace le taxi classique, plus cher et moins commun.

L’accessoire guidon HCP le Français Henri-Claude Poisson a inventé en 2000 un dispositif peu coûteux et très robuste : le guidon HCP, l’accessoire qui permet d’associer un vélo à un fauteuil roulant. Le guidon HCP est compatible avec un VTT ou VTC et s’adapte à toutes les largeurs de fauteuils roulants.

Vous pouvez consultez un professionnelle, comme un ergothérapeute pour choisir votre vélo et pour apprendre à vous servir du vélo en toute sécurité.

site web A chacun son vélo Vous pourrez télécharger le carnet d’information SAMVA sur les vélos adaptés

fiche CenStimco pour les vélos adaptés

Documents à télécharger

Revenir en haut