1 000 km à vélo

pour le début des JO : le défi de dix Basques en situation de handicap

1 000 km à vélo pour le début des JO : le défi de dix Basques en situation de handicap Bayonne

De Juliette Bourgault Dimanche 10 mars 2024 à 12:32 Par

France Bleu Pays Basque Du 15 au 27 août 2024, dix Basques en situation de handicap psychique et mental vont parcourir plus de 1 000 km à vélo, pour arriver la veille du début des Jeux paralympiques de Paris.

10 coureurs amateurs en situation de handicap mental ou psychique vont partir de Bayonne et arriver à Paris pour l’ouverture des Jeux paralympiques de Paris.

Opération « JO à Vélo » pour dix Basques en situation de handicap psychique et mental. Adhérents de l’association Olagarroa Sport Adapté, dédiée à l’accès de ce public à tous les sports. Ils vont parcourir plus de 1 000 km entre Bayonne et Paris, du 15 au 27 août prochain. Ils doivent arriver à la capitale la veille de l’ouverture des Jeux paralympiques de Paris. ⓘ Tous les coureurs ont entre 20 et 64 ans, et pour la plupart, c’est la première fois qu’ils vont passer autant de temps à vivre en communauté, et c’est aussi un défi sportif important, en treize étapes. "Je suis un peu habitué. J’ai déjà fait du vélo avec mon père, en tente, raconte Thibault, 28 ans, qui travaille en Esat, qui va participer à la course. L’entraînement, c’est tous les dimanches. On fait une balade et il faut boire beaucoup d’eau, pour éviter d’avoir des tendinites.« Son père, c’est Jean-Pierre. Il va encadrer le convoi avec trois autres personnes. »On veut montrer que les sportifs dans le sport adapté, mental ou psychique sont capables de réaliser des défis sportifs extraordinaires." Le symbole des J.O. Le groupe va traverser 13 étapes, de près de 100 km par jour. Bayonne, Contis les Bains, Le Moulleau, Montalivet, Marennes, Marans, Pathenay, Saumur, Tours, Vendôme, Illiers-Combray, Epernon, Saint-Quentin-en-Yvelines et enfin Paris. Arrivée la veille du début des Jeux paralympiques, c’est plus qu’un symbole. « L’idée, c’est d’essayer de faire comprendre à la Fédération paralympique que le sport adapté peut participer aux J.O. », explique Thibault. Seul le handisport, pratiqué par des personnes en situation de handicap physique, participent pour le moment.

Le parrain de cette course, l’emblématique Patrice Lagisquet, figure du Biarritz Olympique, regrette que ces athlètes ne soient pas intégrés dans les Jeux. "Il n’y pas d’événement majeur qui permet de mettre en avant le sport adapté, statue celui qui a fondé l’association Chrysalide pour accompagner les familles d’enfants en situation de handicap. Pourtant, ça rassemble beaucoup plus de licenciés que la fédération handisport." Le sportif compte rouler avec le convoi lors de la première étape. Le groupe va aussi tenter de se faire inviter pour assister à l’ouverture des Jeux, avec un budget de 5 400€, sur un total de 55 000€. Un budget conséquent, dans lequel est compris l’achat de 10 vélos avec assistance électrique et adaptés : 15 000€ en tout. C’est pour l’instant la somme qu’ils ont réussi à débloquer. Ils cherchent encore 40 000€, via leur cagnotte ouverte sur HelloAsso.

Juliette Bourgault France Bleu source de l’article

Revenir en haut